Logements participants: un projet de 12 logements près de Saint-Quay-Portrieux

Image d'illustration sur la page Facebook Kergoëlo
Image d’illustration sur la page Facebook Kergoëlo (© DR)

Si Kergoëlo n’a pas encore officiellement son pays hôte, c’estlogement participant est déjà en bonne voie. «Nous négocions des terres en Saint-Quay-Portrieux, mais aujourd’hui on ne peut plus en dire, dit Françoise Brière.

Buanderie, potager, atelier …

Avec trois autres personnes âgées de 50 à 65 ans, ce retraité qui vit désormais à Rennes mais qui vit depuis longtemps à Goëlo a lancé cette initiative à l’été 2019 pour 12 maisons individuelles.

L’idée est que chacun dispose d’un espace privé et que chacun partage et gère des espaces communs.

Françoise BrièreAssociation Kergoëlo
  • Grand jardin de permaculture
  • potager bio
  • poulailler
  • lessive
  • chambre d’amis
  • salle commune pour accueillir des réunions de famille et des célébrations
  • Atelier de bricolage
  • local à vélos
  • voitures à partager etc.

Les contours du projet sont déjà bien dessinés mais pas figés.

Quel coût par logement?

Combien coûtent les maisons? Kergoëlo n’a encore aucune idée. « Nous envisageons un partenariat avec un bailleur social, qui serait le maître d’œuvre pour la construction de maisons, proposées en location sociale, en logement social ou en libre accès à la propriété, pour ceux dont les revenus dépassent les plafonds sociaux. »
Avec des parties communes à l’extérieur, maladroites dans les maisons unifamiliales classiques, « il faut forcément m’avoir grand chez moi ». Le prix des bâtiments sera réduit.

« Se connaître »

Françoise Brière, l'une des quatre initiateurs du projet.
Françoise Brière, l’une des quatre initiateurs du projet. (© DR)

Kergoëlo s’est constitué en association, membre du groupe HPO 22, et se réunit une fois par mois à Saint-Brieuc pour construire le projet et être à la hauteur du groupe.

Il est important de passer du temps ensemble, d’apprendre à se connaître et même s’il ne peut y avoir d’accord sur tout, d’être sur la même longueur d’onde.

Trouvez des familles avec enfants

Aujourd’hui, Kergoëlo recherche des familles avec enfants pour que ce projet écologique, économique et social soit également de génération et repose sur l’entraide.

«Cette diversité est importante», déclare Françoise Brière. On peut imaginer, par exemple, que les personnes âgées s’occupent parfois, lorsque cela est nécessaire, des enfants de ceux qui travaillent ou que d’autres achètent des personnes âgées, handicapées ou malades. C’est un mode de vie, un bon équilibre entre le tout individuel et le tout collectif. Tout à la maison mais avec des espaces partagés et des initiatives collectives. « 

Beaucoup de demandes après confinement

Le lendemain de la naissance, l’association a été inondée d’e-mails et d’appels, principalement de familles parisiennes qui rêvaient de la Bretagne et de la mer. « Mais rien n’est »matérialisé « , regrette Françoise Brière.

Les plus motivés voulaient un projet déjà prêt à emménager immédiatement. La nôtre est pour 2023. D’autres ont été pris dans la complexité de leur situation personnelle (alternance garde, école, travail, etc.) et la difficulté de venir une fois par mois aux réunions mensuelles de l’association.

Françoise Brière

A chaque demande, Kergoëlo soumet un questionnaire qui interroge la motivation pour un logement participant, l’envie de logement, la vision du vivre ensemble. Les volontaires doivent s’engager à respecter le règlement intérieur et la charte collective du projet.

Informations pratiques : Plus d’informations sur la page Facebook du projet « Kergoëlo, éco-habitat ».

Logements participants: un projet de 12 logements près de Saint-Quay-Portrieux
4.9 (98%) 32 votes