Le CPIE Brenne-Berry veut s’implanter davantage dans le sud du Cher

Le site de Saint-Amandois de Virlay est l’un des terrains de jeux pour les membres de la nature Mercredis. Le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) de la Brenne-Berry, qui s’est réuni mercredi matin, part également régulièrement pour se défouler dans la forêt de Meillant ou se promener sur les rives du Cher, propices à la pêche des petits animaux, pour observer castors ou au moins leurs traces …

«Les enfants ont beaucoup d’idées! « 

«Les activités sont choisies en fonction de ce que l’on y trouve, mais aussi des idées, et les enfants en ont plein! »Apprécie Thomas Voegel, animateur nature, qui ne sort jamais avec son jeune groupe sans apporter plusieurs boîtes de loupes, jumelles et autres filets à papillons.

Il y a deux semaines, de retour à l’école, le club listait ses souhaits d’activités pour l’année: une vingtaine au total, dont la réflexion sur une piste pour organiser un escargot, cuisiner, apprendre et écouter le chant des oiseaux ou même faire un feu et faire frire des guimauves.Construire une cabane est l’un des vingt souhaits d’activités listés par les enfants pour l’année, avec le basculement d’un sentier pour organiser un escargot, cuisiner dans la nature, apprendre et écouter les oiseaux, faire du feu et faire griller des guimauves, etc.

Après une période compliquée par la crise sanitaire, au cours de laquelle le CPIE Brenne-Berry avait lancé un appel pour que les dons récupèrent de deux mois d’activités habituellement intenses (notre édition du 6 juin), l’association a réussi à maintenir des rencontres et des formations professionnelles cet été et trouve un rythme «plus normal», déclare la réalisatrice Delphine Panossian: «Nous mettons tout en œuvre pour initier de nouveaux projets, de nouvelles formes d’activités, pour toucher de nouveaux publics, notamment des écoliers, alors que nous avons encore peu de réservations en 2021 pour des stages découverte sur notre site à Azay -le-Ferron (Indre), où nous avons un gîte. « 

À la recherche de locaux mieux adaptés
à Saint-Amand-Montrond

A Saint-Amand-Montrond – où le CPIE Brenne-Berry est venu s’installer en 2016 dans le but de sensibiliser le sud Cher à l’environnement et d’accompagner les différents acteurs du territoire qui souhaitent intégrer le développement durable dans leur fonction et leurs politiques – l’association souhaite consolider son ancrage.

«L’agence de Saint-Amandoise est de plus en plus reconnue», précise Delphine Panossian. Par exemple, nous avons des projets avec le Pays Berry Saint-Amandois. Nous travaillons également avec des établissements médico-sociaux et avons de nombreuses autres idées de développement. Reste à trouver un lieu qui offre un nouveau potentiel, plus propice aux ateliers et événements avec nos membres et avec le public, où nous serions moins exigus et plus visibles que dans nos locaux actuels, rue de la Brasserie. « 

Le site Web de Virlay s’adapte
parfait pour leurs activités »

Les premiers échanges ont eu lieu entre l’association et la municipalité, qui ouvre sa grange de Bordreuil mercredi en pleine nature, les jours de mauvais temps. Virlay fait partie des propositions du CPIE: «Ils réalisent un fantastique projet d’animation et il est vrai que Virlay leur conviendrait parfaitement», commente Jean-Claude Launay, adjoint au maire en charge des finances et des sports. Reste à savoir comment, dans quelles conditions, etc., les accueillir sur ce site où se trouvent le club nautique et, plus récemment, le service des sports de la ville. Une réflexion est en cours. Mon souhait pour Virlay est que les choses bougent, qu’il y ait de l’animation au moins chaque saison d’avril à octobre. « 

Mercredis nature. Le club nature se réunit environ tous les mercredis de 9 à 12 heures. Renseignements du CPIE, par téléphone au 02.54.39.23.43 ou par e-mail à info@cpiebrenne.org.

Le CPIE Brenne-Berry veut s’implanter davantage dans le sud du Cher
4.9 (98%) 32 votes